Coutumes et Traditions

Il y a trois grandes thématiques :

Organisation et relations sociales

Voici quelques points intéressants qui caractérisent l’organisation sociale et les relations humaines de la société burkinabaise :

  • Il y a une hiérarchie dans chaque groupe et organisation. C’est dans la culture de centraliser le pouvoir, ainsi l’ensemble du groupe reconnaît, une seule autorité supérieure.
  • La société n’exclut aucun de ses membres. Les relations sociales ont une grande importance. Ainsi, on ne marginalise pas les gens qui sont différents. Par exemple, si une personne a de la difficulté à subvenir à ses besoins la communauté saura l’aider afin de ne pas l’exclure.
  • Le respect des aînés, car les plus vieux ont beaucoup de connaissances et de sagesse qu’ils transmettent aux plus jeunes. Comparativement chez nous les aînés à la retraite perdent une certaine importance dans la société en terme économique et social malgré leurs connaissances.

Photo: Galerie Flickr Cratzy: Burkina Faso
Un Ancien Sénoufo

  • Sens aigu des responsabilités, c’est-à-dire que chaque personne a ses devoirs et responsabilité envers la communauté ou les sous-groupes du village. Par exemple, lors de visite l’hospitalité est de mise. D’autre part, la tradition du thé qui se doit d’être préparé par le plus jeune de la famille, puis servit avec quelques verres et chaque personne en fonction de son rang dans la famille boira à tour de rôle.
  • Règle très importante; c’est le partage! Cette philosophie permet une sécurité sociale «le groupe t’a permis de vivre alors c’est à toi de faire vivre le groupe»
    • Exemple la tontine : principe sous lequel un groupe de personne (souvent l’initiative de groupe de femme) mette de l’argent dans une caisse commune. Ainsi, au bout d’un moment elle vote collectivement à qui ira la somme d’argent à chaque terme.

Le village et la famille

Dans les villages il y a les sous-groupes tels que la famille qui est composée du chef de famille, la mère et les enfants puis les autres membres du village qui s’apparente à ce groupe formant ainsi le réseau de la communauté.

Le rôle de chaque famille dans le village est déterminé par son hérédité ou ses origines.

L’enfant fait l’apprentissage de l’ensemble des tâches quotidiennes qu’il remplira en temps qu’adulte dans la communauté dans le but d’assuré sa pérennité. Donc, comparativement à chez nous l’enfant apprendra des gestes plutôt qu’un métier.

Photo: Copyright Enfants des Bolongs Blog Proverbe africain

Les femmes

La femme assure une certaine stabilité sociale, car elle accomplit plusieurs tâches domestiques importantes.  Toutefois, il y a un paradoxe car tout le travail que la femme fait n’apporte pas toujours un revenu à la famille. Ainsi, il y a plusieurs associations de femmes qui luttent contrent la marginalisation des femmes dans le but de leur donner un plus grand pouvoir socio-économique à celle-ci.

Il est intéressant de noter que le 8 mars est la Journée internationale de la Femme qui est un jour férié au Burkina Faso.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos (1 à 4): Copyright Hotel Cane à sucre
Photo (5): Copyright Picasa Album Web de Mélina: Burkina Faso

Les Castes

Ces groupes détiennent un devoir et des responsabilités liés à l’artisanat dans le but de célébrer les rites et cérémonies culturels. Leur savoir-faire est transmis exclusivement entre membres du caste.

  • Forgerons : travaux de bûcheronnage, menuiserie et sculpture
  • Griots : tannage et cordonnerie

Codes de comportements

Voici quelques codes et comportements :

  • La femme est signe de fertilité ainsi elle ne peut enlever la vie. Par exemple, une femme qui désire tuer un poulet pour le repas, elle demande a un homme de faire la tâche pour elle.
  • Chaque clan détient un totem animal emblématique .
  • La femme doit le respect total à son mari. Elle ne peut l’injurier ou le critiquer.
  • Certaines tâches domestiques doivent être faites uniquement la nuit afin de ne pas attirer les mauvais esprits.
  • Une tradition dit que celui qui plante un arbre ne pourra bénéficier de son ombre ou ses fruits.
  • Lorsqu’on rend visite dans un village il faut préférablement arriver le matin, mais pas en soirée, car ça porte malheur.

Photo: Copyright SYFIA Photos

  • Offrir un coq blanc est signe d’amitié.
  • Les poules et les œufs sont sacrés, car il symbolise la pureté. Il est commun de voir des poules sacrifiées.
    • On ne doit tuer une poule que pour la sacrifier ou la manger.
    • Chez certaines ethnies c’est juste l’homme qui a le droit de manger cet animal.
    • Lorsqu’il y a un conflit entre deux personnes, le médiateur peut menacer de casser un œuf, si aucune solution n’est trouvée. Ainsi, ceci permet un règlement plus rapidement, car si l’œuf est cassé l’une des deux personnes risque de disparaître.
  • Si l’on casse un œuf contre un arbre en criant le nom d’une personne celle-ci se fera frapper par la foudre.
  • Une femme enceinte ne peut manger d’œuf, car son enfant deviendra sourd ou un voleur.
  • Une personne qui reçoit un animal en cadeau doit redonner une pièce en retour afin que l’animal vive.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s