Éco-Tourisme

Le programme QSF encourage la vie en famille dans le but de mieux s’intégrer dans notre pays d’accueil et au style de vie africain.  Dans notre cas, pour des raisons hors de notre contrôle, il fut préférable de vivre ensemble en communauté.  Depuis un peu plus d’un mois nous vivons sept personnes dans une maison en ville.  Dans le but de découvrir le pays et le mode de vie en village nous sommes allés visiter le Nord du Bénin. Anne, notre accompagnatrice, a organisél’hébergement dans des petits villages grâce à une organisation du nom de Benin Ecotourisme Concern.  L’organisme fut fondé en 1999 et comprend à présent 8 sites à travers le Bénin.  Nous avons séjourné dans le village de Tanongou et Koussoukoingou, et je fis la visite du village de Tanéka – Berni.

IMG_3598Le concept est bien simple : il y a une répartition des coûts qui est propre a chaque village de fa¸on générale il y a 45% pour la prestation diverse, le développement local, 20% dans l’entretient des circuits et 10% au fonctionnement.  Donc, pour chaque nuitée ou visite dans le village, il y a un pourcentage du prix qui revient au guide, à l’habitant qui nous héberge, au village, l’association qui coordonne les l’hébergement ou les guides et à l’organisme Éco Bénin.  Ainsi, le système permet la préservation de ces lieux rustiques, agricoles et naturels.  En discutant avec les gens, nous avons pu constater l’exode rural.  Les jeunes ne suivent plus les métiers de leurs parents, ils se voient courtisés par la vie en ville. 

IMG_0333De plus, l’éco-tourisme permet de préserver un patrimoine béninois, par exemple le savoir-faire agricole et l’élevage, la culture et la transformation du beurre de karité ainsi que les habitations traditionnelles.  L’organisation a découvert le fort potentiel touristique de chaque village grâce à ses milieux naturels.  C’est pourquoi ils créèrent des circuits afin de faire découvrir aux touristes ces endroits magnifiques.  Par la suite ; ils ont aménagé des espaces d’hébergement dans certaines familles pour les gens qui désirent séjourner au rythme africain peu importe la période de l’année.  Il y a également des règles et un code d’éthique dans le but de respecter les droits des habitants du village et les visiteurs.

.IMG_3706

IMG_3590

IMG_3588

C’est après trois quart d’heure de voyage dans les montagnes partant de la ville de Tanguiéta, nous avons séjourné dans le premier village du réseau d’Eco Bénin, le village de Tanongou.  Le groupe fut répartit chez trois femmes hébergeuses : Denise, Fidèle et Abiba.  Dans le village, chaque habitant détient sa cour dans laquelle se trouvent différentes cases, pour les hébergeurs et la famille. La toilette sèche et la douche au seau se trouvent en circonférence de la cour et la cuisine est au centre.  Nous avons fait une grande randonnée pour terminer par une baignade dans les cascades de Tanongou.  Après nos deux nuits, j’ai questionné le groupe afin de savoir s’il aurait pu faire un stage de deux ou trois mois dans un tel village et la majorité semblait confortable à cette idée.IMG_0302
Les chutes de Tanongou

 

IMG_0270 Notre Guide Louis

 

 Ensuite, nous sommes allés un peu plus au nord dans le village de Koussoukoingou. Nous aIMG_0385vons découvert l’architecture particulière des Tatas Somba, c’est en quelques sortes des petites forteresses. Au premier étage se trouve la pièce où les animaux dorment la nuit, avec les chauves-souris… qui ne mordent pas ! (j’étais septique !).  Il nous fallait traverser cette pièce afin d’accéder au deuxième étage qui est sur le toit où nous avons passé la nuit à la belle étoile !  Après nos deux nuits, j’ai encore une fois demandé au groupe afin de savoir s’il serait prêt à séjourner dans ce village pendant deux à trois mois.  Cette fois-ci, la majorité était plutôt réticent à l’idée de dormir dans ces conditions !  Tous et chacun pourront vous raconter leurs histoires…

Les Tatas…

IMG_3623IMG_3684

Notre Guide Matïas et les filles dans le Tatas

IMG_3635

IMG_0349 IMG_3648

 

IMG_3738

 Enfin, j’ai fait une petite excursion dans le village de Tanéka-Berni. IMG_3739 J’ai pu visiter les grottes mythiques dans lesquelles les villageois se cachaient lors de la période coloniale.  Il y a également des vestiges colonniales qui remonte à l’époque du  15e siècle.  En dernier, j’ai fait une brève visite du village es petites cases qui servent de demeures.

 

Je suis accompagné d’un ancien du village, en quelque sorte un sage

Voici les fameuses case du qui meublent le village de Tanéka-Béri

IMG_3737

J’ai pu noter que cette ville est un peu moins populaire et mon guide m’expliqua le manque de fonds, donc un manque de ressource pour protéger le patrimoine et permettre le développement du village.

 Des vestiges dattant du 15e siècle
IMG_3718

A propos Chloé

analyste seo + social media analyste
Cet article, publié dans Messages Généraux, Reportages, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s